L’expulsion d’un étranger

L’expulsion d’un étranger

Publié le : 11/03/2021 11 mars mars 03 2021

Dans le langage courant, le terme d’ « expulsion » est bien souvent utilisé de manière inappropriée, pour désigner toute mesure d’éloignement prise à l’encontre d’un étranger hors de France.

En droit, l’expulsion se distingue pourtant de l’obligation de quitter le territoire français : elle ne concerne en effet que les hypothèses de situations graves, liées à la protection de l'ordre public ou en cas d'atteinte à la sûreté de l’État. 

Le principe est en effet le suivant, prévu à l’article L.521-1 du Code de l'Entrée et du Séjour des Etrangers et du Droit d'Asile : « l'expulsion peut être prononcée si la présence en France d'un étranger constitue une menace grave pour l'ordre public. »

Selon la situation de l’étranger concerné, toutefois, la menace caractérisée devra être plus ou moins grave. 

Ainsi, pour les catégories d’étrangers visées à l’article L.521-2 du Code de l'Entrée et du Séjour des Etrangers et du Droit d'Asile (parmi lesquels, entre autres, les ressortissants européens, les parents d’enfants français, les conjoints de français mariés depuis au moins trois ans…),  l’expulsion devra représenter une « nécessité impérieuse pour la sûreté de l'Etat ou la sécurité publique », sans quoi elle serait illégale.

En vertu de l’article L.521-3 du Code de l'Entrée et du Séjour des Etrangers et du Droit d'Asile, seuls les « comportements de nature à porter atteinte aux intérêts fondamentaux de l'Etat, ou liés à des activités à caractère terroriste, ou constituant des actes de provocation explicite et délibérée à la discrimination, à la haine ou à la violence contre une personne déterminée ou un groupe de personnes », pourront justifier l’expulsion d’un étranger demeurant régulièrement en France depuis qu’il a atteint au plus l’âge de treize ans, l’étranger demeurant en France régulièrement depuis plus de vingt ans, l'étranger qui réside régulièrement en France depuis plus de dix ans et qui est conjoint de français depuis au moins 4 ans ou parent d’enfant français… 

L’arrêté préfectoral ou ministériel ne peut intervenir, sauf urgence absolue (par exemple en cas d’imminence d’un acte terroriste), sans que l’étranger concerné ne soit convoqué devant la Commission d’Expulsion (COMEX). 

Cette commission est composée du président du tribunal judiciaire ou d'un juge délégué par lui, d'un magistrat désigné par l'assemblée générale du tribunal judiciaire, et d'un conseiller de tribunal administratif. Un rapport est présenté par le chef du service des étrangers de la préfecture ou un fonctionnaire de ce service à qui il donne délégation, mais ce fonctionnaire ne participe pas à la décision. 

Lors de la réunion devant la COMEX, l’étranger convoqué a droit à l’assistance d’un interprète et d’un avocat. Les débats porteront sur les faits reprochés à l’intéressé, la caractérisation de la menace à l’ordre public et sa situation personnelle, familiale, sociale et professionnelle. A l’issue, la COMEX doit rendre un avis motivé, favorable ou non à l’expulsion. Cet avis est bien entendu déterminant, d’où l’importance de préparer consciencieusement sa défense devant la commission.

Si par la suite, un arrêté d’expulsion est effectivement pris, l’introduction d’une requête en annulation de cet arrêté devant le Tribunal Administratif n’est pas automatiquement suspensive de la mesure, au contraire de la procédure engagée contre une obligation de quitter le territoire français. 

En pratique, pour éviter l’exécution immédiate de la mesure, il est donc indispensable de saisir le Tribunal Administratif, non seulement d’un recours en excès de pouvoir, mais également d’une requête en référé-suspension ou d’un référé-liberté, selon les circonstances particulières de l’espèce. 

La procédure de référé, qui est une procédure d’urgence, permettra d’obtenir très rapidement en cas de succès, une décision de suspension des effets de l’arrêté : autrement dit, l’expulsion ne pourra être effectivement réalisée, tant que le juge administratif n’aura pas définitivement statué sur la légalité de cette décision.

Pour exécuter la mesure d’expulsion, l’administration pourra prendre des mesures privatives de liberté à l’encontre de l’étranger concerné : assignation à résidence ou rétention administrative. 

Si vous êtes convoqué devant la commission d’expulsion, ou si vous faites l’objet d’un arrêté d’expulsion, nous vous conseillons vivement de vous faire assister d’un avocat. Vous pouvez prendre rendez-vous en appelant au 01 45 20 10 63, ou remplir notre formulaire de contact pour être rappelé rapidement. 

Historique

  • Internet et impossibilité de prise de rendez-vous en préfecture : le référé « mesures-utiles »
    Publié le : 26/10/2021 26 octobre oct. 10 2021
    Publications du cabinet
    Internet et impossibilité de prise de rendez-vous en préfecture : le référé « mesures-utiles »
    Depuis quelques années, les services préfectoraux dédiées à l’accueil et au séjour des étrangers, connaissent un vaste mouvement de dématérialisation. La prise de rendez-vous, notamment, se fait désormais de manière quasi systématique, au moyen d’un module en ligne. Ce qui aurait dû faciliter les...
  • Commerçants algériens : s’installer en France
    Publié le : 20/04/2021 20 avril avr. 04 2021
    Publications du cabinet
    Commerçants algériens : s’installer en France
    En vertu de l’article 5 de l’accord franco-algérien du 27 décembre 1968 modifié, les ressortissants algériens « s'établissant en France pour exercer une activité professionnelle autre que salariée reçoivent, après le contrôle médical d'usage et sur justification, selon le cas, qu'ils sont inscrit...
  • Faire venir un salarié en France
    Publié le : 15/04/2021 15 avril avr. 04 2021
    Publications du cabinet
    Faire venir un salarié en France
    Lorsqu’un employeur souhaite embaucher un salarié étranger résident hors de France, il doit préalablement obtenir pour ce dernier, une autorisation de travail. Selon le niveau de qualification et de salaire, on pourra s’orienter, soit vers une demande d’autorisation de travail en vue de l’obte...
  • Ouverture d'un service de demande en ligne des autorisations de travail pour le recrutement de salariés étrangers
    Publié le : 02/04/2021 02 avril avr. 04 2021
    Publications du cabinet
    Ouverture d'un service de demande en ligne des autorisations de travail pour le recrutement de salariés étrangers
    L’emploi d’un salarié étranger nécessite toujours l’obtention préalable d’une autorisation de travail, à moins que le candidat recruté ne justifie d’un droit au séjour l’autorisant à exercer toute activité professionnelle (par exemple, les détenteurs d’une carte de séjour « vie privée et familial...
  • Le refus de visa
    Publié le : 22/03/2021 22 mars mars 03 2021
    Publications du cabinet
    Le refus de visa
    Pour pouvoir entrer sur le territoire français et y séjourner, un étranger doit, sauf exception, être en mesure de présenter un visa.  Le visa dit de court séjour (type C) est commun aux États Schengen. Il permet de séjourner en France et dans les autres pays Schengen, sauf exception, pour une...
  • La régularisation des parents d’enfants scolarisés
    Publié le : 16/03/2021 16 mars mars 03 2021
    Publications du cabinet
    La régularisation des parents d’enfants scolarisés
    Dans un précédent article, nous avons évoqué la régularisation par le travail en vertu des critères de la circulaire du 28 novembre 2012, dite « circulaire Valls ». Ce texte a également posé des lignes directrices en matière de régularisation au titre de la vie privée et familiale.  Notamment,...
  • L’expulsion d’un étranger
    Publié le : 11/03/2021 11 mars mars 03 2021
    Publications du cabinet
    L’expulsion d’un étranger
    Dans le langage courant, le terme d’ « expulsion » est bien souvent utilisé de manière inappropriée, pour désigner toute mesure d’éloignement prise à l’encontre d’un étranger hors de France. En droit, l’expulsion se distingue pourtant de l’obligation de quitter le territoire français : elle ne...
  • La régularisation par le travail
    Publié le : 06/11/2020 06 novembre nov. 11 2020
    Publications du cabinet
    La régularisation par le travail
    Dans un précédent article, nous avons déjà traité de la régularisation des étrangers demeurant en France depuis plus de dix ans. L’article L.313-14 du Code de l'Entrée et du Séjour des Etrangers et du Droit d'Asile prévoit également la possibilité de délivrer à titre exceptionnel, une carte de sé...
  • Du contrôle d’identité au centre de rétention : que se passe-t-il lorsque la police arrête un « sans-papier » ?
    Publié le : 27/10/2020 27 octobre oct. 10 2020
    Publications du cabinet
    Du contrôle d’identité au centre de rétention : que se passe-t-il lorsque la police arrête un « sans-papier » ?
    Lorsque la police procède à des contrôles d’identité, elle vérifie que les personnes contrôlées ont un titre de séjour en cours de validité. Si un individu ne peut justifier de la régularité de son séjour sur le territoire français, il est emmené au poste de police pour une mesure de retenue pour...
<< < 1 2 3 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.